Protection des enfants roms

Une jeune fille dans le camp d’ivry – ©Ville d’Ivry-sur-Seine

A la suite de la réunion interministérielle sur les questions d’intégration des populations roms en France, l’UNICEF France a appelé instamment le gouvernement à prendre en compte l’intérêt de l’enfant dans toute politique et actions entreprises.
Très préoccupé par les conséquences des démantèlements des camps effectués ces dernières semaines sur les enfants et leurs familles, l’UNICEF France réaffirme que le respect des droits de l’enfant, tels que décrits dans la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (CIDE), ratifiée par la France, doit primer dans les décisions politiques prises.
« L’accès à l’école et à la santé, ainsi que la non-discrimination, sont des droits fondamentaux gravement mis à mal lors des démantèlements des camps », selon Michèle Barzach. « Ils sont pourtant des impératifs auxquels la France ne peut se soustraire, ni dans sa politique, ni vis-à-vis de ses obligations européennes. »
L’UNICEF France accueille positivement le fait que la scolarisation des enfants roms ait été soulignée comme un enjeu majeur lors de la réunion interministérielle mais restera très attentif à ce qui sera concrètement mis en œuvre. L’UNICEF France veillera également à ce qu’aucun démantèlement ne soit plus conduit dans les conditions inacceptables observées dernièrement. « Conformément à notre mandat nous nous assurerons que les pouvoirs publics dans leur ensemble respectent les grands principes de la CIDE à l’égard des enfants roms », avertit Michèle Barzach.

Dans ce contexte difficile, Bozena Wojciechowski, maire adjointe en charge des droits et citoyenneté des résidents étrangers d’Ivry-sur-Seine, « Ville amie des enfants » Unicef, revient sur l’action de la commune auprès des enfants roms. voir l’interview

Agir pour et avec les Enfants


La rencontre VAE qui s’est déroulée le 14 mars à l’Hôtel de Ville de Paris a été un succès. Tant par son audience (300 personnes), que par la qualité des intervenants et  par la représentativité des départements / villes amies des enfants qui présentaient leurs actions pour les enfants.

Personnalités
La journée a débuté avec des mots de bienvenue et allocution d’accueil par François Léonelli, Vice Président Unicef France, Romain Lévy, Adjoint au Maire de Paris chargé de la protection de l’enfance et Jacques Hintzy, Président Unicef France.
Nouvelles VAE et DAE 2011 16 nouvelles villes et 1 département ont obtenu le titre de « Ville ou Département ami(e) des enfants » en 2011. La cérémonie de remise des titres s’est déroulée en fin de matinée.
2 exposés
Un  premier exposé du représentant de l’Unicef en Russie, Bertrand Bainvel, sur la situation des enfants dans la ville.
Puis Catherine Dolto,
médecin pédiatre et haptothérapeute, s’est exprimé sur « De quoi un enfant a t il besoin pour se sentir bien et se construire en adulte citoyen ? »
3 tables rondes
3 tables rondes ont permis de couvrir des problèmes majeurs liés aux enfants, et de dresser un panorama des
actions menées par les Villes Amies des Enfants de l’Unicef, dans  différents départements Français.
Une synthèse des débats est disponible sur ce lien.