Les rendez vous de Mai et Juin

– Le 10 mai prochain : Le golf des Boucles de Seine renouvèle son soutien à l’UNICEF : la compétition sera organisée au profit de la vaccination des enfants dans le monde.
Rappelons que l’UNICEF vient de lancer la campagne « 100% vaccination » afin de protéger tous les enfants du monde. La vaccination sauve en effet chaque année 2 à 3 millions d’enfants, mais 1,5 million meurt encore de maladies évitables par cette simple prise en charge.

Amis golfeurs, à vos clubs!

Golf des boucles de Seine : Route de Mousseaux, 78840 MOISSONS.

– Le 25 mai à 20h, une grande soirée de magie est organisée au profit de l’UNICEF au Théâtre du Gymnase.

Au programme 10 magiciens issus des cabarets parisiens se produiront sur scène, sous le parrainage du ventriloque Marc Mestral.
Le groupe Bloom Gospel participera aussi au spectacle avec de grands classiques de la chanson américaine.
Un programme complet : magie, humour, mystère, mentalisme … au profit des enfants les plus démunis.
Venez nombreux au Théâtre du Gymnase pour cette soirée exceptionnelle !




– Le 17 juin, UNICEF Paris sera présent à la finale du City Raid Andros : 

Le City Raid Andros a été créé en 2002, le City Raid Andros permet aux jeunes de 10 à 13 ans de (re)découvrir leur ville de façon ludique. 50 villes participent, 30 à 1000 participants par ville, près de 20 000 participants. Pour la grande finale, près de 3500 City Raiders issus, entre autres, des qualifications locales, se retrouveront à Paris le 17 juin pour un périple inoubliable. Le concept est le même qu’un City Raid Andros local : un parcours d’orientation à travers la Capitale, ainsi qu’un questionnaire éducatif et des défis sportifs.

Pour la 1ère fois, UNICEF Paris sera présent au village lors de la finale, qui sera implanté au Stade Charlety, avec un stand et des animations pour les enfants.
Notez la date sur vos agendas ! 

UNICEF se bat contre le virus Ebola en Guinée

La Guinée fait actuellement face à une épidémie de fièvre hémorragique due au virus Ebola.
Parmi les 103 cas suspects recensés en Guinée à la fin du mois de Mars 2014, on comptait 11 enfants infectés dont 3 sont morts.

Fin mars, 4 cas d’infection supposée par le virus Ebola ont été recensés à Conakry, la capitale de la Guinée. Cependant, les tests conduits par le Ministère de la Santé guinéen et l’Institut Pasteur ont montré qu’il n’y avait pas de cas confirmé de fièvre hémorragique due à Ebola dans la capitale. Mais, « dans une ville aussi peuplée que Conakry, il faut faire vite pour réduire les risques » a dit le Dr Mohamed Ag Ayoya le représentant d’UNICEF en Guinée. Il n’y a pas de traitement contre le virus Ebola, qui se dissémine par contact avec les fluides corporels de personnes infectées ou d’animaux. La prévention est donc le meilleur moyen de contenir le virus. L’accès aux informations est donc crucial et c’est sur ce créneau qu’UNICEF concentre son action.
Lorsque la déclaration officielle d’épidémie a été faite par le gouvernement guinéen, l’UNICEF a envoyé aux travailleurs de santé et aux communautés à risques. 5 tonnes d’équipement comprenant de l’hypochlorite de calcium, des gants, des imperméables, des matelas en plastique, des couvertures, des bâches, et des seringues. Des sels de réhydratation ont aussi été distribués afin de pallier à certains symptômes de la maladie, bien qu’aucun traitement ne soit connu.
En plus de la fièvre hémorragique due à Ebola, la Guinée doit faire face à des épidémies de choléra, de rougeole et de méningite. L’UNICEF était déjà aux côtés des autorités guinéennes dans ces combats.
L’UNICEF en appelle donc à ses partenaires de la communauté internationale, pour lever les fonds afin de fournir le matériel et le support logistique nécessaires pour arrêter le virus Ebola et les trois autres épidémies de Guinée.
Les dernières informations collectées par l’UNICEF début avril font état de 14 cas confirmés de cas de fièvre due à Ebola, avec 6 décès, au Libéria, pays voisin de la Guinée.