URGENCE AU SAHEL

Depuis la fin de l’année 2011, l’UNICEF alerte sur la crise nutritionnelle et alimentaire qui menace plus d’un million d’enfants de moins de cinq ans dans la région africaine du Sahel.
Aujourd’hui, la période de «soudure» est imminente dans les huit pays touchés.

Les taux de malnutrition aigüe globale chez les enfants dépassent d’ores et déjà le seuil d’alerte de l’OMS établi à 10%, dans l’ensemble des pays affectés par cette crise. Actuellement au Niger, plus de 300 000 enfants sont menacés, plus de 200 000 enfants au Nigéria, 175 000 au Mali, au Tchad 127 300 enfants, au Burkina Faso 99 200, et on estime à plus de 87 700 le nombre d’enfants à risque au Cameroun, Sénégal et Mauritanie.

L’UNICEF a lancé un appel de fonds de plus de 91 millions d’euros pour répondre aux besoins des enfants et des femmes des pays affectés par la crise en 2012. À ce jour, seuls 18 millions d’euros ont été reçus. L’UNICEF France a déjà contribué à cet appel à hauteur d’un peu plus d’un million d’euros. Ces fonds devraient permettre l’achat d’aliments thérapeutiques prêts à l’emploi et de matériel médical pour la prise en charge des enfants malnutris jusqu’au mois de juin.
L’insécurité alimentaire est chronique dans les pays du Sahel et chaque année, 35% du nombre total de décès infantiles dans cette région sont imputables à la malnutrition. Il faut donc parvenir à briser le cercle vicieux des crises alimentaires et nutritionnelles qui frappent à intervalles toujours plus rapprochés les populations.
David Gressly et Thomas Yanga, le directeur régional du Programme Alimentaire Mondial, qui se sont rendus récemment dans plusieurs pays de la région se rejoignent sur les efforts à poursuivre en matière de développement à plus long terme. « De la promotion de l’allaitement maternel à de meilleures installations et comportements sanitaires, en passant par des interventions simples mais efficaces pour renforcer la prévention, à travers des actions communautaires, nous devons continuer le travail avec nos partenaires sur les causes sous-jacentes de la malnutrition dans la région », a déclaré David Gressly.
L’UNICEF France lance un appel à la générosité pour financer le déploiement de ses interventions. Pour faire un don : www.unicef.fr/don-urgences-nutritionnelles
Pour plus d’informations : contactez le Comité de Paris de l’Unicef
Tél. :  01 48 74 74 60