Des Frimousses à l’école de la rue Madame

Frim rue Mad 9

Chaque année, des poupées Frimousses naissent et sont exposées le temps d’une journée dans les locaux de l’école élémentaire de la rue Madame, dans le 6ème arrondissement parisien. Objectif ? Il est résumé par Valérie Kayat, enseignante de cet établissement qui accompagne la démarche depuis 10 ans : « Expliquer le rôle de l’Unicef à des élèves de CE1, leur présenter la convention internationale des droits de l’enfant et développer leur esprit d’initiative et de solidarité. L’opération Frimousses est un véritable projet d’éducation civique et morale. »

C’est ainsi que le 15 mars dernier, clou de la démarche, toutes les poupées fabriquées par 2 classes de CE1 (pas moins de 54 élèves) étaient exposées dans le préau de l’école. À voir l’enthousiasme des enfants et le plaisir de leurs parents, un moment très attendu ! Rien d’étonnant car, comme le souligne Valérie Kayat, « chaque enfant fabrique sa poupée avec l’aide de ses parents et de bénévoles Unicef, lui choisit un prénom, un pays d’origine et lui invente une histoire. Il tisse ainsi un véritable lien affectif avec elle. Ce projet a également l’avantage de faire le lien entre l’école et les familles. Les parents s’y investissent, donnent des tissus pour habiller les poupées et participent nombreux à l’atelier couture. »

Pour la maman de Madeleine qui a choisi de prénommer sa poupée Lucie, l’opération Frimousses est en effet « une très bonne initiative pour sensibiliser les enfants aux actions des ONG. Ils prennent ainsi conscience qu’ils sont privilégiés.» Pour celle d’un petit Lucas qui a baptisé sa Frimousse de l’original prénom de Ludophraste, « il s’agit d’un joli projet car une poupée représente l’enfance. Mon fils a été très content de fabriquer la sienne avec moi ! » Ce papa témoigne quant à lui qu’après son fils l’année dernière, c’est sa fille qui a fabriqué sa Frimousse cette année. Ils n’ont pas de frère ou de sœur plus jeune, sinon il ou elle s’y serait mis aussi…

« Suivant les années, le nombre d’écoles participant à l’opération Frimousses à Paris varie mais en moyenne, cela ne représente pas moins de 150 classes », explique Elisabeth Jean, responsable des opérations Frimousses des écoles au Comité Unicef Paris. « Je tiens à saluer l’investissement efficace des personnes bénévoles de l’Unicef qui participent chaque année à nos côtés à ce projet en faveur des enfants du monde, je les en remercie très sincèrement et tout particulièrement  Elisabeth qui transmet  aux élèves et aux enseignants  son engagement  compétent et enthousiaste pour cette si belle cause», précise pour sa part  Valérie Kayat.

Et justement, pour que cette belle démarche perdure, l’Unicef Comité de Paris manque de bénévoles prêt(e)s à s’engager dans la durée. Avis aux amateur(trice)s !

Rue Mad 16

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>