Palmarès de la 2ème édition du Prix UNICEF de littérature jeunesse

Logo prix Monrteuil

C’est le mercredi 29 novembre, que les lauréats du Prix UNICEF de littérature jeunesse 2017 ont été dévoilés, au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse de Montreuil. Plus de 3400 enfants ont voté pour désigner les lauréats !

Pour cette 2e édition, parrainée par le romancier Maxime Chattam, plus de 3 400 enfants entre 0 et 18 ans de la France entière se sont exprimés, pour désigner leur livre préféré parmi une sélection de 5 livres par catégorie d’âge (0-5 ans, 6-8 ans, 9-12 ans, 13-15 ans, 16-18 ans).

Cette année, les ouvrages devaient donner une place particulière à la notion d’égalité : égalité fille-garçon, égalité entre les enfants et jeunes de territoires différents, égalité d’accès (à l’éducation, à la santé, aux services, etc.), égalité des chances… Une belle thématique qui ouvre de nombreuses perspectives de sujets à aborder à tous les âges.

 Un comité de pré-sélection composé de 12 adultes et 19 enfants, dont les membres du groupe de musique Kids United, a dû choisir les œuvres qui seraient en compétition parmi les centaines envoyés par les éditeurs.

Pour que les enfants puissent ensuite désigner les livres lauréats, l’UNICEF France a proposé à son réseau Ville amie des enfants et à l’ensemble des collectivités françaises d’engager les enfants à lire les livres sélectionnés en famille mais aussi dans leurs médiathèques, bibliothèques, centres de loisirs, crèches ou encore à l’école.

« Je suis fier d’être le parrain d’une telle initiative, qui permet que les enfants soient les grands acteurs de ces Prix UNICEF. En effet, qui de mieux placés que les enfants eux-mêmes, pour défendre leurs goûts et promouvoir le goût de la lecture ?, » explique Maxime Chattam.

La voix des enfants a permis de designer le palmarès suivant :
•      Catégorie 0-5 ans : Mesdemoiselles Kiki et le chatde Nébine Dominguez & Johanna Fritz/Paja éditionsAutour d’un clin d’œil à la fable « Le lièvre et la tortue » de Jean de la Fontaine, cette histoire permet d’aborder l’égalité à l’épreuve du handicap, tout en les entraînant dans une belle aventure gourmande.Catégorie 6-8 ans : Vive la France, de Thierry Lenain & Delphine Durand/Editions Nathan

Une histoire sur la différence qui soulève la question de l’égalité à l’épreuve de la différence d’origines à l’école.

Catégorie 9-12 ans : Les Robinsons de l’île Tromelin, de Alexandrine Civard-Racinais et Aline Bureau/Editions Belin

Une poignante leçon d’humanité qui parle, au travers de l’histoire de Tsimiavo et de 159 esclaves malgaches échoués sur un îlot, de l’égalité à l’épreuve de l’esclavage.

Catégorie 13-15 ans : La plume de Marie, de Clémentine Beauvais et Anaïs Bernabé/Editions Talents

Un roman historique plein de rebondissements qui permet d’aborder la thématique de l’égalité filles-garçons.

Catégorie 15-18 ans : Frangine, de Marion Brunet/Editions Sarbacane

Un roman émotion, qui entre humour et tendresse, soulève les questions de l’égalité à l’épreuve de l’homophobie et du harcèlement scolaire.

La remise des Prix a été l’occasion de lancer l’édition 2018 et sa thématique qui portera sur les « Réfugiés et migrants, du déracinement à l’exil », « un thème qui peut paraître difficile à aborder pour les enfants mais tout l’intérêt est justement de permettre d’aborder avec eux ces questions auxquelles ils sont sûrement confrontés par ailleurs, de créer cet espace de dialogue en accompagnant l’enfant dans sa lecture, et par là-même de faire de la prévention, » explique Maxime Chattam.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>