L’UNICEF se mobilise pour les enfants migrants

Alors que l’Union Européenne peine à trouver un accord sur l’immigration, il faut rappeler qu’UNICEF a demandé avec insistance que les droits et le bien-être des enfants migrants soient au cœur de la politique d’immigration européenne et que dans cette démarche l’Union Européenne soit guidée par les valeurs qui lui sont chères.

Le nombre de personnes qui ont péri cette année en Méditerranée est 50 fois plus élevé que l’année dernière. Ce sont les enfants qui migrent seuls sans parents ou adulte responsable qui courent les plus grands risques. Selon l’Organisation Internationale pour les Migrations, l’an dernier, sur 170 000 migrants arrivant par bateau en Italie en provenance de Lybie, 13 000 étaient des enfants non accompagnés. Les enfants qui participent à ces voyages sont exposés aux sévices, à l’exploitation et peut-être à la mort. S’ils survivent, ils se retrouvent souvent dans des situations dangereuses ou inadaptées et peuvent même être traités comme des criminels. Ceci est en violation de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant.
L’UNICEF estime que les discussions sur l’immigration sont l’occasion de renforcer la protection des enfants, ainsi qu’il est proposé dans les Directives de l’Union Européenne sur la « coordination et la coopération dans les systèmes intégrés de protection de l’enfant ».

© UNHCR/A. D’Amato

© UNHCR/A. D’Amato

L’UNICEF a donc demandé instamment à l’Union européenne de suivre un plan de protection des enfants migrants qui comporte 10 points :

  1. Reconnaître et traiter tous les enfants migrants comme des enfants qui jouissent des droits énoncés par la Convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant.
  2. Appliquer les lois et les politiques existantes afin de protéger les droits des enfants touchés par les migrations par l’application de la directive de l’UE contre la traite, en privilégiant la prévention, la réduction de la demande et la poursuite en justice de tous ceux qui exploitent et maltraitent les enfants.
  3. La Convention Internationale des Droits de l’Enfant doit être toujours respectée et particulièrement lors des décisions sur la protection internationale, sur l’accord ou le refus des demandes de séjour ainsi que sur les transferts ou les retours.
  4. Protéger les enfants migrants, en renforçant les systèmes de protection de l’enfant au niveau national et en prenant des mesures à l’échelle européenne pour améliorer les normes de protection suivant ainsi les directives de la Commission Européenne sur « les systèmes intégrés de protection de l’enfant ».
  5. Ne pas placer les enfants dans des centres de détention et ne pas les séparer de leur famille.
  6. Respecter le droit maritime international et les coutumes anciennes pour sauver et protéger les vies lors des opérations de recherche et de sauvetage en mer.
  7. Les enfants et les femmes enceintes doivent bénéficier d’une attention et de soins particuliers pendant et après les opérations de recherche et de sauvetage,.
  8. Tous les enfants – quel que soit leur propre statut juridique ou celui de leurs parents – doivent avoir un accès équitable à une éducation de qualité, à des soins de santé, y compris de santé mentale, à la protection sociale et à la justice.
  9. Tous les enfants doivent bénéficier d’une protection égale sans aucune discrimination fondée sur leur nationalité, leur statut en matière de résidence ou de migration.
  10. Il faut investir pour trouver une solution aux causes profondes qui incitent les gens à fuir leurs foyers en particulier l’intervention d’urgence et le développement.

Yoka Brandt, Directeur Exécutif Adjoint de l’UNICEF a déclaré que cette tragédie qui affecte les enfants migrants va au-delà des rives de la mer Méditerranée. Où que soient ces enfants, en transit, sur les mers, ou sur les rivages de l’Europe et d’autres pays, ils ont le droit d’être protégés et soignés. Comme la migration augmente, l’Union Européenne doit saisir cette occasion pour appliquer ses lois et affirmer ses valeurs afin d’être un exemple pour le monde entier en termes de protection des droits des enfants et des familles de migrants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>