3 bénévoles Frimousses à la « une »

Geneviève, bénévole Frimousses des écoles, citée dans le bulletin de l’Académie de Paris pour son intervention à l’Ecole 17 Marseille : les enfants ont témoigné de cette journée !
Liam : D’abord, (Geneviève) nous a dit que l’UNICEF s’occupe de tous les enfants du monde entier pour qu’ils puissent avoir un vaccin et aussi pour avoir accès à l’eau. On va faire des poupées.   
Mélodie : L’UNICEF est une grande tirelire avec plein d’argent dedans. L’UNICEF est pour les enfants pauvres parce qu’il y a des enfants malades dans des pays pauvres. L’UNICEF  a été créé en 1946. L’UNICEF  sert aussi à nourrir les enfants pauvres. 
Giulia : L’UNICEF  est pour les enfants de la Terre. Tous les enfants ont des droits : ils ont le droit de manger, de boire et d’aller à l’école.  
Ella : L’UNICEF aide les enfants qui ne peuvent pas se nourrir pour pouvoir grandir correctement. L’UNICEF a été créé pour que tous les pays soient égaux. Geneviève nous a montré des affiches qui montrent les droits des enfants. L’UNICEF s’occupe des enfants jusqu’à 18 ans.  
Voir les autres témoignages sur : https://www.ac-paris.fr/serail/jcms/s1_1052039/les-poupees-frimousses-de-l-unicef







Annie, bénévole Frimousses du monde, et Elisabeth, bénévole Frimousses des écoles,  ont été interviewées par UNICEF France pour témoigner de leur activité : « Les frimousses, une chaîne de solidarité ». Quelles que soient les raisons premières de leur engagement, celui-ci est fort, passionnel, même. « La discrimination entre les enfants du monde ne va pas en s’améliorant mais en s’exacerbant. On ne peut pas rester inactives face aux inégalités que rencontrent les enfants comme le mariage précoce ou la mortalité infantile », déclare Annie lorsqu’on lui demande ce qui la motive au quotidien. 

C’est parce que les Frimousses participent à ce combat pour la protection des enfants dans le monde qu’Annie et Elisabeth le promeuvent avec énergie depuis 10 ans. Depuis 2001, chaque année, les Frimousses font appel à la créativité et à la générosité de tous pour que chacun puisse apporter sa contribution aux programmes de vaccination des enfants de moins de cinq ans contre les six maladies les plus meurtrières et invalidantes de l’enfance tuberculose, rougeole, polio, diphtérie, tétanos, coqueluche.
Annie et Elisabeth déclarent tirer une grande satisfaction de cet engagement. « C’est vraiment la noblesse de la cause qui me porte, déclare Annie. C’est faire quelque chose pour les enfants et c’est d’autant plus important pour moi depuis que j’ai des petits enfants. J’aime aussi les rencontres avec les bénévoles dont je qualifierais certains d’exceptionnels. Ce sont de belles personnes. »
Lorsque l’entretien se termine, Elisabeth conclut : « Faisons avancer l’humanité. A chaque fois que des enfants sortent 20 centimes de leur poche et me disent qu’ils veulent que j’en fasse don à l’UNICEF pour vacciner d’autres enfants, j’en pleurerais. »
En savoir plus : http://www.unicef.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>