L’éducation des filles, vue par les élèves du lycées Fénelon

A l’initiative  de Marie Millasseau, élève de terminale au lycée Fénelon Ste Maris (Paris 8), et Paloma Vicente se sont mobilisées avec 5 autres élèves pour préparer, tourner et monter une vidéo dont l’objectif était de « Sensibiliser le grand public au droit primordial que représente l’éducation tout en s’inspirant et en adressant notre vidéo à ce qui s’est passé au Nigeria », cite Paloma.
Voici la manière dont elles décrivent leur projet : 

« Cela fait aujourd’hui 3 mois que plus de 200 jeunes filles nigérianes sont retenues prisonnières par l’organisation terroriste islamiste Boko Haram. Cet enlèvement a suscité émotion et empathie dans le monde entier… Plusieurs manifestations furent mises en place, notamment sur le parvis des Droits de l’Homme sur la place du Trocadéro, place bien a l’image de ces jeunes filles dont ces droits furent bafoués. Un destin à tout jamais volé par ces hommes, destinées à être vendues, mariées, réduites en esclavage.
C’est ainsi que très touchée par ce phénomène, une jeune lycéenne du lycée Fenelon Sainte Marie dans le 8ème, réussit à rentrer en contact avec Valérie Trierweiler, elle-même très engagée vis a vis de ces jeunes filles. Ensemble, elles firent connaître la cause qu’elles défendaient et organisèrent une manifestation au même endroit, où chacune des jeunes filles présentes reçu une pancarte et un tee shirt ou était inscrit le prénom d’une des filles enlevées…
Unis et terriblement chamboulés par la proximité de situation entre ces étudiantes et celles de France, tant par l’âge que par la volonté d’étudier, les lycéens de cet établissement… ont décidé ensemble, émus, persévérants, déterminés, entre leurs révisions du baccalauréat, de réaliser une vidéo de sensibilisation s’inspirant de cette histoire pour aller plus loin : le droit primordial que représente l’éducation. N’est ce pas ce qu’ont demandé ces 200 jeunes filles?
Aidés de contacts, une reporter spécialisée sur le continent Africain, et une monteuse professionnelle aidèrent bénévolement cette jeune élève à servir cette noble et honorable cause. Après des heures de travail et d’organisation, avec l’accord de leur directeur d’établissement ils réussirent a réaliser ce film à portée humainement forte et émouvante. Mais la bataille ne fait pourtant que commencer. 

Ces jeunes lycéens et ces jeunes filles ont un point en commun indéniable: ils rêvent et se battent pour qu’un jour l’éducation ne soit plus une chance mais un droit universel »

Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>