Jeune et Bénévole

Lundi 3 décembre la Mairie de Paris a accueilli et remercié les bénévoles dans la salle des fêtes de l’Hôtel de ville.
La soirée a été clôturée par la remise des Prix Jeune et Bénévole. Les quatre lauréats désignés par le jury ont été félicités par Isabelle Persoz, présidente d’Espace Bénévolat, qui est l’association à l’origine de ce prix destiné à récompenser les meilleurs témoignages des 15 à 25 ans en faveur du bénévolat.
Et… notre jeune Baptiste ABRIOUX est l’un des 4 lauréats.
Baptiste, 20 ans, défend depuis quatre ans la cause des enfants avec l’UNICEF, d’abord au lycée puis à l’université.
Voici son témoignage : 

« Donner, c’est aussi recevoir. Voilà maintenant 4 ans que je défends la cause des enfants avec l’Unicef. D’abord au lycée puis à l’université, cet engagement pour les enfants, notre avenir, est maintenant un des piliers de ma vie. D’ailleurs, mon engagement ne peut pas être résumé en 1500 caractères. Non pas parce que j’ai accompli énormément de choses mais parce que j’en ai vécu énormément. Chacune de mes rencontres, chacun de mes souvenirs pourraient remplir ces lignes tellement ils ont été riches.
Le bénévolat ce n’est pas seulement donner de son temps, c’est avant tout un échange entre vous et les autres: bénévoles, proches, inconnus. Chacune des personnes que vous rencontrez vous apporte quelque chose et nombreuses sont les personnes qui m’ont rendu meilleur. Les rencontres que l’ont fait sont le moteur du bénévolat mais elles en constituent aussi toute la richesse.
Pendant longtemps, je pensais que le bénévolat devait être comme une pénitence visant à nous rendre meilleur. Je pensais qu’éprouver du plaisir à aider les autres ce n’était pas possible voire répréhensible. Ce n’est qu’avec le temps que j’ai compris: il faut être bien arrogant pour croire que seul le bénévole peut donner et n’a rien à recevoir. Avoir à coeur ce que l’on fait, en tirer du plaisir est donc « acceptable » mais c’est surtout normal et essentiel. Normal car le bénévolat est un échange et essentiel car le plaisir permet de poursuivre et même accroître son engagement. Le plaisir décuple notre motivation, c’est le carburant du bénévolat. La mécanique du bénévolat c’est donc de rencontrer des gens avec qui on prend plaisir à porter et défendre une cause. » 

De quoi donner envie à tous les jeunes d’aider les enfants du monde par leur enthousiasme et leur engagement!
 

2 réflexions au sujet de « Jeune et Bénévole »

  1. Bravo Baptiste. Cela fait plaisir de voir ton engagement récompensé. Comme tu le dis si bien, les rencontres nous enrichissent et la tienne en particulier. Anne Grandclaude

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>