Les JA du lycée Henri IV remettent un chèque

Remise chèque H IV ++Le 16 avril dernier, les Jeunes Ambassadeurs du lycée Henri IV et Anne Monier, leur Accompagnatrice, ont eu la fierté de remettre à Brigitte Monsou, Présidente du Comité un chèque de plus de 1400€ récoltés au profit de l’Unicef. La remise du chèque a eu lieu en présence de Mme la proviseure et de Mme la conseillère principale d’orientation de l’établissement.

Une action généreuse au bénéfice des enfants défavorisés qui fait honneur à la devise du lycée Henri IV, « Domus omnibus una », autrement dit « Une maison pour tous ».

Remise chèque lycée Henri IV

Naissance du journal Unicef de l’antenne de Paris Est

UNICEF_UPEC_journal8p Ounissa Modheb-page-001Les missions des antennes étudiantes Unicef ? Représenter l’Unicef, collecter des dons, participer aux événements organisés à son bénéfice et bien sûr sensibiliser le grand public et tous les acteurs de la société au respect des droits des enfants et à toutes les thématiques qui en découlent portées par notre association.

La presse étant un important vecteur de sensibilisation, Ounissa Mohdeb, responsable de l’antenne étudiante de Paris Est, a eu l’idée de lancer le journal Unicef de l’antenne dont le premier numéro titre tout naturellement sur le 30ème anniversaire de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant.

Bravo à Ounissa et longue vie à ce nouveau support !

Les mots pour le dire

Mariette Thom concours éloquenceLa 4ème édition du concours d’éloquence inter-antennes Campus Unicef s’est tenue le 19 novembre dernier dans le cadre prestigieux du Panthéon sur le thème : « Enfant migrant, enfant délinquant ? » Un sujet sensible sur lequel 10 étudiants finalistes ont fait preuve de sensibilité et de verve. C’est Mariette Thom, représentante de Sorbonne Université qui a brillamment remporté cet assaut d’éloquence face à des compétiteurs très motivés. Nathan Sharma, étudiant à Paris Assas et organisateur du concours 2018, nous en dévoile les coulisses.

« Cette année, pas moins de 10 antennes Unicef Campus – qui concrétisent l’engagement collectif d’étudiants d’un établissement d’éducation supérieure en faveur de l’Unicef – ont participé à l’opération. Cela correspondait à notre volonté d’élargir la participation à ce concours d’éloquence à d’autres participants que les traditionnels Sorbonne et Sciences politiques. Pari gagné puisque parmi les compétiteurs 2018 on trouve aussi bien AgroParisTech que l’ILERI (école des relations internationales), l’ICP (Institut Catholique de Paris) ou l’ISEP (Institut Supérieur d’Electronique de Paris)… A partir de là, il s’agissait d’organiser les choses et notamment le respect des délais de qualification pour que chaque antenne désigne son finaliste. Le jour J, chacun d’eux avait 7 à 8 minutes pour s’exprimer avant de se prêter au jeu des questions/réponses avec les membres du jury. Un jury lui aussi de haut niveau puisque composé de deux avocats, d’un Procureur de la République, d’un professeur de droit et du trésorier national de l’Unicef.

Mon souhait pour la suite ? D’abord que comme cette année, une continuité s’établisse d’une édition du concours à l’autre. Juline Lars, lauréate en 2017 est ainsi venue faire un discours au Panthéon pour son édition 2018. Surtout, j’aimerais que le concours Unicef devienne dans l’avenir un grand rendez-vous de l’éloquence. » Le défi est lancé !

« Des illusions » pour une réalité solidaire

Des Illusions

La conception et la réalisation d’un livre d’art sur le thème de l’illusion : tel est le séduisant projet mené à bien par un groupe d’étudiants en Marché de l’Art et Négociation à l’International avec MAACASSO, association qui soutient les jeunes talents de demain.

Les bénéfices de la vente de cet ouvrage (25 €) rassemblant une centaine d’œuvres de photographes sera entièrement reversé à l’Unicef.

« Des Illusions » sera présenté le 27 février prochain, lors du vernissage de l’exposition photos accompagnant sa sortie à la galerie « Le Purgatoire – 54 Paradis » Paris 10ème. 

L’exposition sera ouverte du 27 février au 3 mars.

Venez nombreux soutenir cette belle initiative. Pour que d’un livre sur l’illusion naisse une réalité solidaire !