La Compagnie à bulles s’investit dans les droits de l’enfant

« Les droits de l’enfant, c’est l’affaire de tous ! », tel était le fil directeur de la soirée du 19 et de la matinée du 20 novembre organisées par l’association théâtrale de Laurence Cohen, « La compagnie à bulles » dans le 13ème arrondissement. Le Comité Unicef Paris avait bien sûr répondu présent. 

Cie à bulles

C’est l’association sociale et culturelle « Le Totem » qui a servi de cadre à ces événements. Rassemblant différents partenaires des mondes associatif, artistique et institutionnel, l’objectif affiché de Laurence Cohen était de « Faire connaissance, unir les énergies et tisser des liens » en vue de la célébration en 2019 des 30 ans de la CIDE autour du thème : « L’aventure d’une vie, du premier cri au dernier souffle ».

A sa demande, c’est Brigitte Monsou, Présidente du Comité de Paris, qui a introduit au nom de l’Unicef la soirée du 19 novembre. Sont intervenus à ses côtés Sofien Sahraoui, en service civique au Comité et Mouna Abdelhedi, Accompagnatrice de Jeunes Ambassadeurs, qui ont illustré de façon concrète l’engagement des jeunes auprès de l’Unicef.

La matinée interactive du 20 novembre était centrée sur le public scolaire, du cours préparatoire aux jeunes étudiants. Des élèves de l’école d’arts appliquée Estienne ont notamment présenté 3 projets dans l’optique de la célébration de 2019. Pour l’Unicef, Sophie Cardaliaguet du Comité Paris a présenté les actions éducatives menées dans les classes.

En deux manifestations, une belle illustration des énergies rassemblées autour des droits de l’enfant.

 

Les mots pour le dire

Mariette Thom concours éloquenceLa 4ème édition du concours d’éloquence inter-antennes Campus Unicef s’est tenue le 19 novembre dernier dans le cadre prestigieux du Panthéon sur le thème : « Enfant migrant, enfant délinquant ? » Un sujet sensible sur lequel 10 étudiants finalistes ont fait preuve de sensibilité et de verve. C’est Mariette Thom, représentante de Sorbonne Université qui a brillamment remporté cet assaut d’éloquence face à des compétiteurs très motivés. Nathan Sharma, étudiant à Paris Assas et organisateur du concours 2018, nous en dévoile les coulisses.

« Cette année, pas moins de 10 antennes Unicef Campus – qui concrétisent l’engagement collectif d’étudiants d’un établissement d’éducation supérieure en faveur de l’Unicef – ont participé à l’opération. Cela correspondait à notre volonté d’élargir la participation à ce concours d’éloquence à d’autres participants que les traditionnels Sorbonne et Sciences politiques. Pari gagné puisque parmi les compétiteurs 2018 on trouve aussi bien AgroParisTech que l’ILERI (école des relations internationales), l’ICP (Institut Catholique de Paris) ou l’ISEP (Institut Supérieur d’Electronique de Paris)… A partir de là, il s’agissait d’organiser les choses et notamment le respect des délais de qualification pour que chaque antenne désigne son finaliste. Le jour J, chacun d’eux avait 7 à 8 minutes pour s’exprimer avant de se prêter au jeu des questions/réponses avec les membres du jury. Un jury lui aussi de haut niveau puisque composé de deux avocats, d’un Procureur de la République, d’un professeur de droit et du trésorier national de l’Unicef.

Mon souhait pour la suite ? D’abord que comme cette année, une continuité s’établisse d’une édition du concours à l’autre. Juline Lars, lauréate en 2017 est ainsi venue faire un discours au Panthéon pour son édition 2018. Surtout, j’aimerais que le concours Unicef devienne dans l’avenir un grand rendez-vous de l’éloquence. » Le défi est lancé !

L’Unicef dans la course

 

Ourcq'eee run chèqueL’Ourcqu’eee run, qu’est-ce que c’est ? Une course par équipes qui s’est déroulée le 7 juin dernier – au bord du canal de l’Ourcq, comme son nom l’indique – sous l’égide d’Est Ensemble (*). Particularité : elle était comme l’année dernière organisée au bénéfice de l’Unicef et a permis de récolter plus de 1000 € au bénéfice des enfants défavorisés du monde, matérialisé par un chèque géant.

Pas moins de 300 valeureux coureurs ont participé cette année à l’Ourcqu’eee run, soit près de 90 équipes représentant 50 organismes, associations, collectivités et entreprises différentes. Des équipes mixtes de 3 personnes (dont une du Comité Unicef Paris Saint Denis) se sont relayées pour couvrir 3 X 3 kilomètres de Bondy à Bobigny. Outre l’équipe sportive Unicef, des bénévoles du Comité ont contribué à l’organisation et au bon déroulement de l’événement. Un grand merci à tous !

Ourcq'eee run 2

 

Est Ensemble, un partenaire dynamique

 

Marie Charles 2« Est Ensemble est un établissement public territorial du grand Paris qui regroupe 9 communes : Bagnolet, Bobigny, Bondy, le Pré Saint-Gervais, Les Lilas, Montreuil, Noisy-Le-Sec, Pantin et Romainville, expose Marie Charles, chargée de mission relations entreprise d’Est Ensemble. Sa mission : assumer à l’échelle de l’intercommunalité les compétences déléguées par ces villes dans différents domaines qui vont du développement économique au sens large à l’aménagement du territoire en passant par le traitement des déchets, les questions relatives à l’eau et à l’assainissement… En ce qui me concerne, je suis plus particulièrement chargée d’apporter appui et conseils aux entreprises de Bagnolet, Bondy, Romainville et les Lilas et de les aider à trouver les partenariats les plus adaptés à leurs activités. Un de nos enjeux centraux aujourd’hui : leur permettre de bénéficier au mieux des retombées économiques liées aux JO de 2024.

C’est la deuxième fois que le Club’EEE (Club des Entreprises d’Est Ensemble) organise la course de l’Ourcq’eee run au bénéfice de l’Unicef. Nous nous impliquons également dans la participation d’entreprises aux « Défis de l’eau » organisés par l’Unicef pour permettre à tous les enfants du monde d’avoir accès à l’eau potable. C’est une cause qui nous tient à cœur et sommes tout à fait partants pour explorer avec vous d’autres formes de partenariat. »

A Aulnay-sous-Bois, l’Unicef sur tous les fronts

Le 30 mai dernier, des manifestations autour de l’Uniday promu par l’Unicef – journée solidaire des enfants et des jeunes engagés au service des valeurs de solidarité – se sont déroulées un peu partout en France. Le 9 juin, dans le cadre du village d’enfants d’Aulnay-sous-Bois organisé par l’IFAC, Institut d’Animation, de Formation et de Conseil, le Comité de Paris Saint Denis a joué les prolongations en proposant une animation ludique autour des droits de l’enfant sous la forme d’un coloriage géant.

Village Dark V

Le stand Unicef étant voisin de celui de la Guerre des étoiles, ses bénévoles/animatrices n’ont pas résisté à la tentation d’être immortalisées avec Dark Vador !

 

À Aulnay toujours mais cette fois le 12 juin, a eu lieu le rendez-vous annuel de l’école Vercingétorix avec l’Unicef. Les élèves de CP de Mme Macé, toujours aussi investie au service de la cause des enfants défavorisés, ont consacré leur après-midi à travailler sur la collection été 2018 des poupées Frimousses. Imagination débordante, créations à faire pâlir d’envie les grands couturiers… Jean-Paul Gaultier n’a plus qu’à bien se tenir ! Merci aux parents et grands-parents qui ont rejoint les bénévoles pour assurer le succès de cet après-midi aussi créatif – et récréatif –  que généreux.

Vercingétorix Aulnay 3

 

 

 

Le club JBC fait des merveilles… depuis 8 ans !

Dîner club JBC 2L’un des moments forts organisés chaque année par le club Unicef Jean-Baptiste Clément (Paris 20eme), c’est le dîner solidaire ! Et cette année, il s’est déroulé le vendredi 4 mai dans une salle du collège… et près de 90 personnes sont venues se restaurer et échanger joyeusement.

Delphine Zampetti, formidable maman d’élève, avait préparé un repas délicieux, les collégiens avaient apporté des dizaines de gâteaux… Enfin, comme chaque année, un membre de l’équipe de cantine avait concocté un super punch pour accueillir les participants !

Dîner club JBC

Stéphanie Convertino qui anime ce club y a mis une énergie incroyable… Une bonne quinzaine de membres du club s’occupaient du service avec un enthousiasme et tout le monde a été très touché par leur motivation et leur engagement. Deux d’entre eux ont même fait un reportage sur ce dîner.

Et le résultat est magnifique : 900€ que les membres du club ont choisi d’affecter à l’urgence Rohingyas. Ce dîner permettra de sauver la vie de plus de 45 enfants Rohingyas souffrant de malnutrition aiguë. 

Merci à tous pour ces enfants et bravo au club Unicef JBC !

Trophées du golf : un généreux parcours

GOLF-UNICEF-3 version 2018 V DEF-page-001

Pour la 12ème année consécutive, le parcours de Golf de l’Ile de Loisirs de Moisson a ouvert ses portes au Trophée UNICEF organisé par le Comité de Paris St Denis le 13 mai dernier. Le terrain était merveilleusement préparé et l’accueil toujours aussi chaleureux !

Petit bémol100_3067 golf : les ponts et viaducs de ce mois de mai nous ont privé de la présence de bon nombre d’amis golfeurs ou golfeuses et les conditions climatiques peu ensoleillées en fin de semaine, ont effarouché plusieurs participants éventuels.

700 € au titre des droits de jeu ont néanmoins été collectés auxquels il convient d’ajouter le produit de la vente de 8 poupées « Golfeuses » à savoir 160 € supplémentaires.

100_3096 golf ++

Lors de la remise des Trophées ont été présenté aux participants un panorama de l’action de l’Unicef et singulièrement la problématique de l’accès à l’eau pour les jeunes dans les pays défavorisés, thème de cette 12ème compétition. Dès à présent il nous a été demandé de mettre sur pieds la 13eme édition pour l’année prochaine… Rendez-vous est pris pour 2019 !

Stand Unicef à PharmagoraPlus

Pharma 4 + 1

Le salon national PharmagoraPlus, rendez-vous annuel des pharmaciens et de leur environnement (confrères, professionnels de santé, associations de patients…) s’est déroulé les 7 et 8 avril porte de Versailles à Paris.

Les organisateurs de son édition 2018, la 33ème du genre, y avaient à mis à titre gracieux un stand à la disposition de l’Unicef.

Pharmagora ++

L’occasion pour des bénévoles du Comité de Paris Saint-Denis de présenter aux participants les activités de l’association en faveur des enfants défavorisés du monde. Les visiteurs pouvaient également acquérir des objets siglés Unicef et des poupées Frimousses du monde – dont des poupées pharmaciens et pharmaciennes, particulièrement apprécié(e)s ! Près de 1000 € ont pu être ainsi récoltés.

Marathoon’s : l’Unicef dans la course !

Un événement pour lequel l’Unicef s’est comme les années précédentes mobilisée avec plus de 60 bénévoles aux couleurs de l’association. Marat 4

Bénévoles qui ont contribué avec enthousiasme à encadrer la course, remettre les médailles et animer stands et ateliers Poupées Frimousses, dessins et Kids United pour le plus grand bonheur des enfants.

 

La présence de l’Unicef a été soulignée régulièrement à la sono tout au long de l’événement par l’animatrice de son organisateur, Amaury Sport, nous assurant une importante visibilité.

Une belle opportunité de sensibiliser les participants à cette manifestation festive et sportive au rôle de l’Unicef en faveur de la santé, de l’éducation et de la protection des enfants dans le monde et de collecter des fonds pour alimenter ses programmes. Pari gagné, merci à tous !

 

Rohingyas : l’Unicef au secours des enfants exilés

SONU ( Sorbonne – ONU) a organisé le 31 janvier 2018 une conférence intitulée « Les enfants exilés dans la persécution des Rohingyas ».

Rohingyas scinces po 3

Après différents intervenants hautement qualifiés Olivier Guillard, (spécialiste de l’Asie du Sud-Est), Catherine Wihtol De Wenden, (professeure à Science Po, directrice de recherche au  CNRS, spécialiste du phénomène migratoire), Christophe Vavasseur (solidarité internationale), Gabriel Mikhael, jeune bénévole très engagé au Comité UNICEF Paris, a décrit les actions de l’UNICEF auprès des enfants sur le sol bengalo-birman dans les camps de réfugiés.

Santé : formation de médecins, campagnes de vaccination, programme Wash (assainissement accès eau potable), malnutrition,  dépistage des maladies évitables (diphtéries, poliomyélites, choléra)

 Protection : création d’espaces de jeux, d’accueil et  d’aide psy « Child friendly space » pour éloigner les enfants de la violence ; accès à l’identité, travail de recensement de ces enfants (avec le HCR)

Education : droit essentiel dans toute situation, notamment les adolescents pour lesquels on hésite entre continuer leurs études ou leurs donner directement  des compétences de vie

Aspect juridique : Les 2 pays n’ayant pas ratifié la convention internationale relative au statut de réfugié (1951), la CIDE est un texte majeur pour la prise en charge de la crise car c’est le seul texte ratifié par les 2 pays.

Les enfants rohynghas n’ont pas d’identité car ils ne sont pas reconnus pas le Myanmar et ce qui contraire à l’article 7 sur le droit à l’identité de la CIDE et l’article 22 doit leur permettre d’acquérir le statut de réfugié ce qui ne leur est pas accordé pour

La partie espoir : il faut continuer le travail auprès de ces enfants, car ils ont besoin d’espoir afin  de ne pas se tourner  vers de mauvaises personnes

Des dessins « touchants et émouvants » ont illustré les drames vécus par ces enfants

Gabriel a été vivement remercié par les organisateurs et les participants pour son intervention de qualité « complète et pertinente.»

 

D’un salon à l’autre

Salon RV 2

Quoi de commun entre des Journées « Cicatrisations » réservées à des professionnels de la santé et Virtuality, salon de la réalité virtuelle ouvert aussi bien aux professionnels du domaine qu’au grand public ? Réponse : des vestiaires tenus par des bénévoles Unicef de notre Comité. 35 ’entre eux se sont ainsi relayés aux journées Cicatrisations de janvier dernier et pas moins de 50 au salon Virtualiy qui s’est déroulé du 8 au 10 février.

Un grand merci à eux pour leur mobilisation qui nous a permis de récolter des sommes significatives au bénéfice des enfants.

Mettre son talent au service des enfants

vivre-billets-concert-de-musique-vector_21-43555721

Avant de partir en congé de Noël, le Club UNICEF et les Jeunes Ambassadeurs du groupe scolaire Sainte Jeanne Elisabeth (Paris 7e) nous un fait un beau cadeau. En effet, ils ont organisé un très beau concert, au profit de l’UNICEF, grâce aux talents des lycéens de l’option musique.

Moyennant 2€, les élèves de l’établissement ainsi que l’équipe enseignante, ont pu assister à un véritable show. Eclairage, fumée, instruments de musique, tout y était. Mais le plus incroyable, c’était le talent de ces enfants. Ils ont repris à la perfection des classiques comme « Hit the road Jack » de Ray Charles,ou encore « Hallelujah » de Jeff Buckley. On a aussi assisté à deréelles prouesses vocales sur les reprises de « If I ain’t got you » d’Alicia Keys, ainsi que deux chansons d’Adèle.

Mais ce concert, c’était aussi l’occasion de rappeler de l’impératif de solidarité ainsi que de celui de générosité. C’est chose faite à la fin du spectacle, quand les Jeunes Ambassadeurs de cet établissement ont pris la parole exprimant une nouvelle fois leur attachement aux valeurs de l’UNICEF.

 

 

Les Kids United en concert

A l’issue du concert des Kids United organisé le samedi 16 décembre au profit de l’UNICEF à l’AccorHotels Arena, les jeunes chanteurs ont remis un chèque de 1 500 000 € à l’UNICEF France, en présence de Jean-Marie Dru, son Président.

Ces fonds permettront de soutenir l’action de l’UNICEF en faveur de l’éducation.

Un énorme merci à eux !

Kids United

Les droits de l’enfant partout et toujours…

Unicef-Intro-Enfants

 

La journée internationale des droits de l’enfant du 20 novembre dernier, c’était bien sûr….

 

 

 

Des enfants à L’Elysée autour du Président de la République ….

E Macron avec les enfants 20 novembre

Mais c’était aussi, des centaines de jeunes mobilisés …

…. En Seine-Saint-Denis :

Au Lilas l’inauguration le 20 novembre de deux expositions de dessins réalisés par les élèves de l’école Waldeck-Rousseau sur l’Inde avec l’association Pas Sans Toit et ceux réalisés sur le thème du harcèlement par les élèves des Lilas dans le cadre d’un projet du Conseil des élèves citoyens… 

Les lilas 93 3 clot sem dr enf

A Rosny-sous-Bois le 22 novembre une après-midi d’actions et sensibilisation des enfants des centres de loisirs et sociaux autour des droits de l’enfant…  

 

Fresques Rosny 93 clot sem dr enf… et une exposition de fresques réalisées par les enfants avec attribution  de prix décernés par un jury pour les 2 plus belles fresques.

 

Et à Paris, des animations tous azimuts !

Des animations, le matin au nouveau centre d’animation « Rosa Park », et l’après-midi dans l’école de la rue Barbanègre. Des interventions attractives, ludiques, plaisantes, dynamiques et colorées…

22 nov 17 - dt protection

 

 

22 nov 17 - lapins crétins

 

 

 

 

 

Le droit à la famille est sorti en tête du sondage effectué à la sortie de l’expo « Lapins crétins », avec deux propositions de droits à faire inscrire dans la Convention Relative aux Droits de l’Enfant lors de la prochaine session de travail à New York : le droit d’aller à plage et  le droit de faire la fête ! 

Une journée Bleue à l’école Chaptal

Toutes les classes de l’école Chaptal étaient mobilisées et vêtues de bleu, ont reconstitué les lettres de l’UNICEF, chanté, dansé et fini par une flash mob dans la cour… Superbe !

 

La marie du XVIème était ellemairie du 16ème aussi de la partie. Le samedi 18 novembre après-midi, les enfants étaient invités à se divertir autour de différents jeux. Sur le stand de l’UNICEF, c’est le livret de voyage des Kids United qui les a passionnés…

 

Et chez les lycéens et les étudiants…

De nombreux Jeunes Ambassadeurs et Campus se sont également mobilisées pour donner un maximum d’écho à la journée internationale des droits de l’enfant. Les manifestations ont été variées, allant des stands d’information à des expositions en passant par des prises de parole permettant d’expliquer l’importance de cette journée et la nécessité, année après année, de se mobiliser pour la défense des droits des enfants, partout dans le monde. Plusieurs collectes de fonds ont été réalisées, consécutives parfois à des ventes de produits ou à des ventes de gâteaux…

 Petit florilège…  

Lycée Condorcet : Exposition sur les progrès fait dans la situation des enfants dans le monde  au lycée Condorcet.

Institut de l’Alma : Actions de sensibilisation à travers des jeux et exposés sur plusieurs , avec vente de gâteaux.

Arts et Métiers : stand de sensibilisation avec collecte.

Ecole Centrale d’Electronique  : stand de sensibilisation, avec collecte et vente de produits.

Institut d’Etudes Politiques  : semaine de sensibilisation avec expositions, conférences, ventes de produits et collecte… 

 

 

 

 

 

Palmarès de la 2ème édition du Prix UNICEF de littérature jeunesse

Logo prix Monrteuil

C’est le mercredi 29 novembre, que les lauréats du Prix UNICEF de littérature jeunesse 2017 ont été dévoilés, au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse de Montreuil. Plus de 3400 enfants ont voté pour désigner les lauréats !

Pour cette 2e édition, parrainée par le romancier Maxime Chattam, plus de 3 400 enfants entre 0 et 18 ans de la France entière se sont exprimés, pour désigner leur livre préféré parmi une sélection de 5 livres par catégorie d’âge (0-5 ans, 6-8 ans, 9-12 ans, 13-15 ans, 16-18 ans).

Cette année, les ouvrages devaient donner une place particulière à la notion d’égalité : égalité fille-garçon, égalité entre les enfants et jeunes de territoires différents, égalité d’accès (à l’éducation, à la santé, aux services, etc.), égalité des chances… Une belle thématique qui ouvre de nombreuses perspectives de sujets à aborder à tous les âges.

 Un comité de pré-sélection composé de 12 adultes et 19 enfants, dont les membres du groupe de musique Kids United, a dû choisir les œuvres qui seraient en compétition parmi les centaines envoyés par les éditeurs.

Pour que les enfants puissent ensuite désigner les livres lauréats, l’UNICEF France a proposé à son réseau Ville amie des enfants et à l’ensemble des collectivités françaises d’engager les enfants à lire les livres sélectionnés en famille mais aussi dans leurs médiathèques, bibliothèques, centres de loisirs, crèches ou encore à l’école.

« Je suis fier d’être le parrain d’une telle initiative, qui permet que les enfants soient les grands acteurs de ces Prix UNICEF. En effet, qui de mieux placés que les enfants eux-mêmes, pour défendre leurs goûts et promouvoir le goût de la lecture ?, » explique Maxime Chattam.

La voix des enfants a permis de designer le palmarès suivant :
•      Catégorie 0-5 ans : Mesdemoiselles Kiki et le chatde Nébine Dominguez & Johanna Fritz/Paja éditionsAutour d’un clin d’œil à la fable « Le lièvre et la tortue » de Jean de la Fontaine, cette histoire permet d’aborder l’égalité à l’épreuve du handicap, tout en les entraînant dans une belle aventure gourmande.Catégorie 6-8 ans : Vive la France, de Thierry Lenain & Delphine Durand/Editions Nathan

Une histoire sur la différence qui soulève la question de l’égalité à l’épreuve de la différence d’origines à l’école.

Catégorie 9-12 ans : Les Robinsons de l’île Tromelin, de Alexandrine Civard-Racinais et Aline Bureau/Editions Belin

Une poignante leçon d’humanité qui parle, au travers de l’histoire de Tsimiavo et de 159 esclaves malgaches échoués sur un îlot, de l’égalité à l’épreuve de l’esclavage.

Catégorie 13-15 ans : La plume de Marie, de Clémentine Beauvais et Anaïs Bernabé/Editions Talents

Un roman historique plein de rebondissements qui permet d’aborder la thématique de l’égalité filles-garçons.

Catégorie 15-18 ans : Frangine, de Marion Brunet/Editions Sarbacane

Un roman émotion, qui entre humour et tendresse, soulève les questions de l’égalité à l’épreuve de l’homophobie et du harcèlement scolaire.

La remise des Prix a été l’occasion de lancer l’édition 2018 et sa thématique qui portera sur les « Réfugiés et migrants, du déracinement à l’exil », « un thème qui peut paraître difficile à aborder pour les enfants mais tout l’intérêt est justement de permettre d’aborder avec eux ces questions auxquelles ils sont sûrement confrontés par ailleurs, de créer cet espace de dialogue en accompagnant l’enfant dans sa lecture, et par là-même de faire de la prévention, » explique Maxime Chattam.

 

 

 

Protection de l’enfance : dites-le avec des vers

La mairie du 6ème arrondissement a chaleureusement accueilli la 10ème édition de la remise des prix du concours de poésie et de contes sur le thème de l’enfance organisée, mardi 21 novembre 2017, par l’association Rencontres Européennes Europoésie au profit de l’UNICEF.

Depuis plusieurs années, cet événement s’inscrit parmi les manifestations marquant la date anniversaire, le 20 novembre, de l’adoption de la Convention Internationale relative aux Droits de l’Enfant. Les poètes qui participent à ce concours non seulement mettent leur talent au service du plaidoyer en faveur de l’enfance mais encore contribuent par leur générosité au don fait à l’UNICEF par leur association.

Nous remercions vivement Monsieur Joël Conte, infatigable président et animateur de l’association Rencontres Européennes Europoésie, et Monsieur Jean-Pierre Lecoq, maire du 6ème arrondissement qui a si aimablement mis à notre disposition le salon François Collet à la mairie.