Stand Unicef à PharmagoraPlus

Pharma 4 + 1

Le salon national PharmagoraPlus, rendez-vous annuel des pharmaciens et de leur environnement (confrères, professionnels de santé, associations de patients…) s’est déroulé les 7 et 8 avril porte de Versailles à Paris.

Les organisateurs de son édition 2018, la 33ème du genre, y avaient à mis à titre gracieux un stand à la disposition de l’Unicef.

Pharmagora ++

L’occasion pour des bénévoles du Comité de Paris Saint-Denis de présenter aux participants les activités de l’association en faveur des enfants défavorisés du monde. Les visiteurs pouvaient également acquérir des objets siglés Unicef et des poupées Frimousses du monde – dont des poupées pharmaciens et pharmaciennes, particulièrement apprécié(e)s ! Près de 1000 € ont pu être ainsi récoltés.

Marathoon’s : l’Unicef dans la course !

Un événement pour lequel l’Unicef s’est comme les années précédentes mobilisée avec plus de 60 bénévoles aux couleurs de l’association. Marat 4

Bénévoles qui ont contribué avec enthousiasme à encadrer la course, remettre les médailles et animer stands et ateliers Poupées Frimousses, dessins et Kids United pour le plus grand bonheur des enfants.

 

La présence de l’Unicef a été soulignée régulièrement à la sono tout au long de l’événement par l’animatrice de son organisateur, Amaury Sport, nous assurant une importante visibilité.

Une belle opportunité de sensibiliser les participants à cette manifestation festive et sportive au rôle de l’Unicef en faveur de la santé, de l’éducation et de la protection des enfants dans le monde et de collecter des fonds pour alimenter ses programmes. Pari gagné, merci à tous !

 

Rohingyas : l’Unicef au secours des enfants exilés

SONU ( Sorbonne – ONU) a organisé le 31 janvier 2018 une conférence intitulée « Les enfants exilés dans la persécution des Rohingyas ».

Rohingyas scinces po 3

Après différents intervenants hautement qualifiés Olivier Guillard, (spécialiste de l’Asie du Sud-Est), Catherine Wihtol De Wenden, (professeure à Science Po, directrice de recherche au  CNRS, spécialiste du phénomène migratoire), Christophe Vavasseur (solidarité internationale), Gabriel Mikhael, jeune bénévole très engagé au Comité UNICEF Paris, a décrit les actions de l’UNICEF auprès des enfants sur le sol bengalo-birman dans les camps de réfugiés.

Santé : formation de médecins, campagnes de vaccination, programme Wash (assainissement accès eau potable), malnutrition,  dépistage des maladies évitables (diphtéries, poliomyélites, choléra)

 Protection : création d’espaces de jeux, d’accueil et  d’aide psy « Child friendly space » pour éloigner les enfants de la violence ; accès à l’identité, travail de recensement de ces enfants (avec le HCR)

Education : droit essentiel dans toute situation, notamment les adolescents pour lesquels on hésite entre continuer leurs études ou leurs donner directement  des compétences de vie

Aspect juridique : Les 2 pays n’ayant pas ratifié la convention internationale relative au statut de réfugié (1951), la CIDE est un texte majeur pour la prise en charge de la crise car c’est le seul texte ratifié par les 2 pays.

Les enfants rohynghas n’ont pas d’identité car ils ne sont pas reconnus pas le Myanmar et ce qui contraire à l’article 7 sur le droit à l’identité de la CIDE et l’article 22 doit leur permettre d’acquérir le statut de réfugié ce qui ne leur est pas accordé pour

La partie espoir : il faut continuer le travail auprès de ces enfants, car ils ont besoin d’espoir afin  de ne pas se tourner  vers de mauvaises personnes

Des dessins « touchants et émouvants » ont illustré les drames vécus par ces enfants

Gabriel a été vivement remercié par les organisateurs et les participants pour son intervention de qualité « complète et pertinente.»

 

« Des illusions » pour une réalité solidaire

Des Illusions

La conception et la réalisation d’un livre d’art sur le thème de l’illusion : tel est le séduisant projet mené à bien par un groupe d’étudiants en Marché de l’Art et Négociation à l’International avec MAACASSO, association qui soutient les jeunes talents de demain.

Les bénéfices de la vente de cet ouvrage (25 €) rassemblant une centaine d’œuvres de photographes sera entièrement reversé à l’Unicef.

« Des Illusions » sera présenté le 27 février prochain, lors du vernissage de l’exposition photos accompagnant sa sortie à la galerie « Le Purgatoire – 54 Paradis » Paris 10ème. 

L’exposition sera ouverte du 27 février au 3 mars.

Venez nombreux soutenir cette belle initiative. Pour que d’un livre sur l’illusion naisse une réalité solidaire !

D’un salon à l’autre

Salon RV 2

Quoi de commun entre des Journées « Cicatrisations » réservées à des professionnels de la santé et Virtuality, salon de la réalité virtuelle ouvert aussi bien aux professionnels du domaine qu’au grand public ? Réponse : des vestiaires tenus par des bénévoles Unicef de notre Comité. 35 ’entre eux se sont ainsi relayés aux journées Cicatrisations de janvier dernier et pas moins de 50 au salon Virtualiy qui s’est déroulé du 8 au 10 février.

Un grand merci à eux pour leur mobilisation qui nous a permis de récolter des sommes significatives au bénéfice des enfants.

Lancement des 3ème prix Unicef de littérature jeunesse

Prix unicef de littérature jeunesse

Le 31 janvier dernier, l’UNICEF France a lancé la 3e édition de ses Prix de littérature jeunesse, parrainée par Maxime Chattam et soutenue par les Kids United. Jusqu’au 15 septembre prochain, l’UNICEF France donne aux enfants et aux jeunes le droit de s’exprimer et d’élire leur livre préféré. Thème 2018 : « Réfugiés et migrants, du déracinement à l’exil ».

Cette thématique forte permettra de sensibiliser petits et grands à la réalité des enfants déracinés par la guerre, la violence et la pauvreté. Les ouvrages sélectionnés abordent, sous diverses formes, l’entraide, la solidarité, l’accueil des réfugiés, leur voyage, leur départ ou encore les causes qui poussent de nombreuses familles à partir. « Ce thème peut paraître difficile à aborder pour les enfants mais tout l’intérêt est justement de permettre d’aborder avec eux ces questions auxquelles ils sont sûrement confrontés par ailleurs, de créer cet espace de dialogue en accompagnant l’enfant dans sa lecture » explique Maxime Chattam.

Des nouvelles catégories  

Alors que l’année dernière. l’événement s’ouvrait aux 0/18 ans, avec 5 catégories, les catégories proposées cette année se resserrent aux 3-15 ans avec 4 catégories :

le Prix UNICEF de littérature jeunesse, catégorie 3-5 ans

le Prix UNICEF de littérature jeunesse, catégorie 6-8 ans

le Prix UNICEF de littérature jeunesse, catégorie 9-12 ans

le Prix UNICEF de littérature jeunesse, catégorie 13-15 ans

Nouveau : un concours d’écriture ! Pour les 15-20 ans, l’UNICEF France proposera, à partir de mars 2018 un concours d’écriture totalement inédit sur la même thématique.

Pour découvrir la sélection des livres et participer au Prix UNICEF de littérature jeunesse, c’est ICI !

11ème Nuit de l’eau : samedi 17 mars 2018 !

Affiche Nuit de l'eau

Pour la 11ème année consécutive, prélude à la Journée mondiale de l’eau du 22 mars, se déroulera le samedi 17 mars prochain la Nuit de l’eau, opération de solidarité au profit de l’Unicef.  Les fonds récoltés le seront cette année au profit des enfants d’Haïti. Particuliers, entreprises, clubs nautiques, tout le monde est concerné ! Comme en 2017, la marraine de l’édition 2018 sera Laury Thilleman, Miss France 2011 et marraine de l’Unicef France depuis 2015 et Camille Lacourt, quintuple champion du monde de natation. Immersion au cœur du dispositif. 

Logo Nuit de l'eau    Trois façons de participer

En tant que particulier en participant à la collecte digitale Nuit de l’eau, événement de mobilisation unique sur Internet. Chaque participant a la possibilité de créer une page de collecte digitale et de mobiliser ses proches et ses amis pour récolter le maximum de dons. Mode d’emploi sur Internet : je crée ma collecte digitale

En tant qu’entreprise en créant une page de collecte digitale mais aussi en participant au projet « Défi de l’eau » greffé sur l’opération Nuit de l’eau. De plus en plus d’entreprises s’engagent aux côtés de l’UNICEF et de la Fédération Française de Natation pour fédérer leurs équipes autour d’un projet ludique et porteur de sens : l’accès à l’eau potable pour tous les enfants. Informations sur : Nuit de l’eau pour les entreprises 

Et bien sûr les clubs nautiques sont des acteurs essentiels de la réussite des Nuits de l’eau en organisant pour le public en partenariat avec des piscines des programmes attractifs et de qualité : démonstrations de natation synchronisée, de sauvetage, découverte de la plongée, water-polo…

À Paris et en Seine Saint Denis, les clubs nautiques et piscines sur le plot de départ de cette 11ème Nuit de l’eau !

A Paris le club nautique Les Colombes de Bercy à la piscine Jean Boiteux du 12ème arrondissement et dans le 13ème,  le club Domrémy 13 à la piscine La Butte aux Cailles.

En Seine Saint-Denis, le club nautique de Sevran à la piscine de Sevran, le club Jeanne d’Arc Drancy au Stade nautique de Drancy, le CS Lilas Natation à la piscine des Lilas et le SOR Natation à la piscine Camille Muffat de Rosny-Sous-Bois.

A noter bien sûr que d’autres clubs nautiques se joindront aux clubs leaders de chacune de ces « Nuit de l’eau » pour proposer au public des spectacles variés et de qualité.

 

 

 

Mettre son talent au service des enfants

vivre-billets-concert-de-musique-vector_21-43555721

Avant de partir en congé de Noël, le Club UNICEF et les Jeunes Ambassadeurs du groupe scolaire Sainte Jeanne Elisabeth (Paris 7e) nous un fait un beau cadeau. En effet, ils ont organisé un très beau concert, au profit de l’UNICEF, grâce aux talents des lycéens de l’option musique.

Moyennant 2€, les élèves de l’établissement ainsi que l’équipe enseignante, ont pu assister à un véritable show. Eclairage, fumée, instruments de musique, tout y était. Mais le plus incroyable, c’était le talent de ces enfants. Ils ont repris à la perfection des classiques comme « Hit the road Jack » de Ray Charles,ou encore « Hallelujah » de Jeff Buckley. On a aussi assisté à deréelles prouesses vocales sur les reprises de « If I ain’t got you » d’Alicia Keys, ainsi que deux chansons d’Adèle.

Mais ce concert, c’était aussi l’occasion de rappeler de l’impératif de solidarité ainsi que de celui de générosité. C’est chose faite à la fin du spectacle, quand les Jeunes Ambassadeurs de cet établissement ont pris la parole exprimant une nouvelle fois leur attachement aux valeurs de l’UNICEF.

 

 

Les Kids United en concert

A l’issue du concert des Kids United organisé le samedi 16 décembre au profit de l’UNICEF à l’AccorHotels Arena, les jeunes chanteurs ont remis un chèque de 1 500 000 € à l’UNICEF France, en présence de Jean-Marie Dru, son Président.

Ces fonds permettront de soutenir l’action de l’UNICEF en faveur de l’éducation.

Un énorme merci à eux !

Kids United

Les droits de l’enfant partout et toujours…

Unicef-Intro-Enfants

 

La journée internationale des droits de l’enfant du 20 novembre dernier, c’était bien sûr….

 

 

 

Des enfants à L’Elysée autour du Président de la République ….

E Macron avec les enfants 20 novembre

Mais c’était aussi, des centaines de jeunes mobilisés …

…. En Seine-Saint-Denis :

Au Lilas l’inauguration le 20 novembre de deux expositions de dessins réalisés par les élèves de l’école Waldeck-Rousseau sur l’Inde avec l’association Pas Sans Toit et ceux réalisés sur le thème du harcèlement par les élèves des Lilas dans le cadre d’un projet du Conseil des élèves citoyens… 

Les lilas 93 3 clot sem dr enf

A Rosny-sous-Bois le 22 novembre une après-midi d’actions et sensibilisation des enfants des centres de loisirs et sociaux autour des droits de l’enfant…  

 

Fresques Rosny 93 clot sem dr enf… et une exposition de fresques réalisées par les enfants avec attribution  de prix décernés par un jury pour les 2 plus belles fresques.

 

Et à Paris, des animations tous azimuts !

Des animations, le matin au nouveau centre d’animation « Rosa Park », et l’après-midi dans l’école de la rue Barbanègre. Des interventions attractives, ludiques, plaisantes, dynamiques et colorées…

22 nov 17 - dt protection

 

 

22 nov 17 - lapins crétins

 

 

 

 

 

Le droit à la famille est sorti en tête du sondage effectué à la sortie de l’expo « Lapins crétins », avec deux propositions de droits à faire inscrire dans la Convention Relative aux Droits de l’Enfant lors de la prochaine session de travail à New York : le droit d’aller à plage et  le droit de faire la fête ! 

Une journée Bleue à l’école Chaptal

Toutes les classes de l’école Chaptal étaient mobilisées et vêtues de bleu, ont reconstitué les lettres de l’UNICEF, chanté, dansé et fini par une flash mob dans la cour… Superbe !

 

La marie du XVIème était ellemairie du 16ème aussi de la partie. Le samedi 18 novembre après-midi, les enfants étaient invités à se divertir autour de différents jeux. Sur le stand de l’UNICEF, c’est le livret de voyage des Kids United qui les a passionnés…

 

Et chez les lycéens et les étudiants…

De nombreux Jeunes Ambassadeurs et Campus se sont également mobilisées pour donner un maximum d’écho à la journée internationale des droits de l’enfant. Les manifestations ont été variées, allant des stands d’information à des expositions en passant par des prises de parole permettant d’expliquer l’importance de cette journée et la nécessité, année après année, de se mobiliser pour la défense des droits des enfants, partout dans le monde. Plusieurs collectes de fonds ont été réalisées, consécutives parfois à des ventes de produits ou à des ventes de gâteaux…

 Petit florilège…  

Lycée Condorcet : Exposition sur les progrès fait dans la situation des enfants dans le monde  au lycée Condorcet.

Institut de l’Alma : Actions de sensibilisation à travers des jeux et exposés sur plusieurs , avec vente de gâteaux.

Arts et Métiers : stand de sensibilisation avec collecte.

Ecole Centrale d’Electronique  : stand de sensibilisation, avec collecte et vente de produits.

Institut d’Etudes Politiques  : semaine de sensibilisation avec expositions, conférences, ventes de produits et collecte… 

 

 

 

 

 

Palmarès de la 2ème édition du Prix UNICEF de littérature jeunesse

Logo prix Monrteuil

C’est le mercredi 29 novembre, que les lauréats du Prix UNICEF de littérature jeunesse 2017 ont été dévoilés, au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse de Montreuil. Plus de 3400 enfants ont voté pour désigner les lauréats !

Pour cette 2e édition, parrainée par le romancier Maxime Chattam, plus de 3 400 enfants entre 0 et 18 ans de la France entière se sont exprimés, pour désigner leur livre préféré parmi une sélection de 5 livres par catégorie d’âge (0-5 ans, 6-8 ans, 9-12 ans, 13-15 ans, 16-18 ans).

Cette année, les ouvrages devaient donner une place particulière à la notion d’égalité : égalité fille-garçon, égalité entre les enfants et jeunes de territoires différents, égalité d’accès (à l’éducation, à la santé, aux services, etc.), égalité des chances… Une belle thématique qui ouvre de nombreuses perspectives de sujets à aborder à tous les âges.

 Un comité de pré-sélection composé de 12 adultes et 19 enfants, dont les membres du groupe de musique Kids United, a dû choisir les œuvres qui seraient en compétition parmi les centaines envoyés par les éditeurs.

Pour que les enfants puissent ensuite désigner les livres lauréats, l’UNICEF France a proposé à son réseau Ville amie des enfants et à l’ensemble des collectivités françaises d’engager les enfants à lire les livres sélectionnés en famille mais aussi dans leurs médiathèques, bibliothèques, centres de loisirs, crèches ou encore à l’école.

« Je suis fier d’être le parrain d’une telle initiative, qui permet que les enfants soient les grands acteurs de ces Prix UNICEF. En effet, qui de mieux placés que les enfants eux-mêmes, pour défendre leurs goûts et promouvoir le goût de la lecture ?, » explique Maxime Chattam.

La voix des enfants a permis de designer le palmarès suivant :
•      Catégorie 0-5 ans : Mesdemoiselles Kiki et le chatde Nébine Dominguez & Johanna Fritz/Paja éditionsAutour d’un clin d’œil à la fable « Le lièvre et la tortue » de Jean de la Fontaine, cette histoire permet d’aborder l’égalité à l’épreuve du handicap, tout en les entraînant dans une belle aventure gourmande.Catégorie 6-8 ans : Vive la France, de Thierry Lenain & Delphine Durand/Editions Nathan

Une histoire sur la différence qui soulève la question de l’égalité à l’épreuve de la différence d’origines à l’école.

Catégorie 9-12 ans : Les Robinsons de l’île Tromelin, de Alexandrine Civard-Racinais et Aline Bureau/Editions Belin

Une poignante leçon d’humanité qui parle, au travers de l’histoire de Tsimiavo et de 159 esclaves malgaches échoués sur un îlot, de l’égalité à l’épreuve de l’esclavage.

Catégorie 13-15 ans : La plume de Marie, de Clémentine Beauvais et Anaïs Bernabé/Editions Talents

Un roman historique plein de rebondissements qui permet d’aborder la thématique de l’égalité filles-garçons.

Catégorie 15-18 ans : Frangine, de Marion Brunet/Editions Sarbacane

Un roman émotion, qui entre humour et tendresse, soulève les questions de l’égalité à l’épreuve de l’homophobie et du harcèlement scolaire.

La remise des Prix a été l’occasion de lancer l’édition 2018 et sa thématique qui portera sur les « Réfugiés et migrants, du déracinement à l’exil », « un thème qui peut paraître difficile à aborder pour les enfants mais tout l’intérêt est justement de permettre d’aborder avec eux ces questions auxquelles ils sont sûrement confrontés par ailleurs, de créer cet espace de dialogue en accompagnant l’enfant dans sa lecture, et par là-même de faire de la prévention, » explique Maxime Chattam.

 

 

 

Protection de l’enfance : dites-le avec des vers

La mairie du 6ème arrondissement a chaleureusement accueilli la 10ème édition de la remise des prix du concours de poésie et de contes sur le thème de l’enfance organisée, mardi 21 novembre 2017, par l’association Rencontres Européennes Europoésie au profit de l’UNICEF.

Depuis plusieurs années, cet événement s’inscrit parmi les manifestations marquant la date anniversaire, le 20 novembre, de l’adoption de la Convention Internationale relative aux Droits de l’Enfant. Les poètes qui participent à ce concours non seulement mettent leur talent au service du plaidoyer en faveur de l’enfance mais encore contribuent par leur générosité au don fait à l’UNICEF par leur association.

Nous remercions vivement Monsieur Joël Conte, infatigable président et animateur de l’association Rencontres Européennes Europoésie, et Monsieur Jean-Pierre Lecoq, maire du 6ème arrondissement qui a si aimablement mis à notre disposition le salon François Collet à la mairie.

 

Le 20 novembre, les enfants prendront le pouvoir

Journée mondiale des enfants : le compte à rebours a commencé !

A l’occasion de la Journée mondiale des enfants, des enfants du monde entier prendront les commandes des entreprises, des pouvoirs publics, des médias, du monde du sport et du spectacle, pour exprimer leur soutien aux millions de leurs semblables qui sont privés d’école, de foyers et ne sont pas protégés.

Le 20 novembre, marque l’anniversaire de l’adoption de la Convention relative aux droits de l’enfant. Malgré les énormes progrès accomplis au cours des dernières décennies, aujourd’hui encore :

  • 385 millions d’enfants vivent dans l’extrême pauvreté ;
  • 264 millions d’enfants et de jeunes ne vont pas à l’école ;
  • 5,6 millions d’enfants de moins de 5 ans sont morts l’an dernier de causes évitables.

Le pouvoir de s’exprimer : 

Les enfants pourront s’exprimer par le biais d’un sondage publié par l’Unicef, réalisé dans 15 pays dont la France auprès d’enfants de 9 à 18 ans sur les sujets d’actualité qui les préoccupent.

Le pouvoir d’être là où on ne les attend pas : 

Cette journée sera aussi l’occasion pour eux de prendre le pouvoir de façon ludique à travers plusieurs vidéos : des enfants qui entraînent un champion de natation, un enfant qui dirige un orchestre de renommé internationale, etc.

Le pouvoir de mobiliser : 

De nombreuses personnalités participeront à cette journée, à l’instar des Kids United, qui présenteront un nouveau clip vidéo. 

Pour voir le film de la campagne :  Cliquez ici 

 

Image JME 2

 
 

 

 

 

#CookForSyria France

#CookForSyria est une initiative menée par NEXTGen France jusqu’au 30 novembre au profit de l’Unicef en collaboration avec de grands chefs et restaurants français pour soutenir les programmes humanitaires d’urgence en faveur des enfants victimes du conflit syrien. Chefs partenaires de l’opération : Thierry Marx, Juan Arbelaez et Pierre Sang.

Pendant un mois, les restaurants, les grands magasins et les cafés à travers la France sont encouragés à dédier un élément de leur menu (un plat exclusif avec un élément typique de la gastronomie syrienne) à la campagne : 2 € minimum par plat seront reversés à l’Unicef France.

Image cook for Syria

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site www.cookforsyria.com/france

Un salon pour mobiliser les lycéens

Le salon des parents de l’Etudiant s’est tenu le 7 octobre dernier. Pour l’Unicef, il s’agissait de mobiliser des lycéens – en particulier des classes de première et de terminale –  à ses actions et de recruter des potentiels Jeunes Ambassadeurs. L’opération s’est soldée par un franc succès ! Animé par des bénévoles, le stand Unicef du salon a aussi été l’occasion de discuter avec des parents d’étudiants… et d’identifier quelques bénévoles potentiels supplémentaires…

salon étuidiant 1